• Le statut flou du tatoueur

    La profession actuelle de tatoueur est soumise à une législation encore trés obscure, voire à une abscence de législation tout court.

    "En tant que tatoueur, nous nous estimons artistes", explique AL'1 le tatoueur de inkyblood avenue du Générale Leclerc à Gournay en bray."Pourtant nous subissons la TVA à 19,6% alors que celle des artistes est limité à 5,5%".La profession n'étant pas reconnue, il n'existe aucune école ou formation, et aucun diplôme n'est requis pour exercer. De ce fait, le tatouage ne peut être assimilé à de l'artisanat.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique